3 jours à L.A. Et le soir, on fait quoi ?

Oiseaux de nuits, à L.A. vous ne serez pas en reste… Dans chacun des quartiers cités dans mon précédent article, Une escale de 3 jours à Los Angeles, ou le voyage dans le voyage, vous trouverez de quoi vous détendre le soir, ou faire la fête toute la nuit dans les lieux les plus tendance.

 

Downtown, pour être à la page

Au nord ouest de Downtown, vous voici dans les quartiers « bobo » de LA : Silver Lake et Los Feliz. Boutiques vintages, disquaires indépendants, bars et restos branchés, vie nocturne animée !

Faîtes un flipper avec les locaux au Pins and Needles ou chillez au populaire Bigfoot Lodge.


Puis sortez danser sur de l’indie rock à l’Echo ou au Satellite. Ou sur du reggae, de la funk, du hip-hop et de la soul à l’Oar House de Main Street, une taverne à la déco totalement délirante, qui a servi de décor aux premières scènes d’Eazy Rider.

Enfin, si vous préférez le classique, vous vous régalerez forcément au son de l’orchestre philharmonique du fameux Walt Disney Concert Hall.

 

Hollywood, pour le cinéma, les spectacles et les clubs

Fatigués après une journée de visite bien remplie ? Envie de vous faire une toile ? Ça tombe bien, vous êtes probablement au meilleur endroit au monde pour ça. Vous n’aurez que l’embarras du choix.
Mes cinémas préférés sont sans doute Le New Beverly, le plus vieux cinéma de Californie, maintenant dirigé par Monsieur Tarentino lui-même et qui propose une programmation uniquement en 35mm, ou le Cinespia, pour se faire un grand classique en plein air, au site mythique (et mystique) du vieux cimetière d’Hollywood.

Si vous préférez le spectacle vivant, vous pourrez aussi siroter un délicieux cocktail devant un spectacle burlesque au Harvard & Stone, vous offrir un concert au magasin Amoeba Records, ou une représentation intime à l’Hotel Café, dans une ambiance cosy et feutrée.

Et, s’il vous reste encore de l’énergie, direction West Hollywood, le quartier gay de L.A. Ici on trouve les plus grands clubs, comme le Avalon, la référence angeline depuis 1927, aussi un des rares endroits de Los Angeles à ne pas mettre dehors les clubbers à 2h du matin.

 

Santa Monica, pour une ambiance plus familiale

Sur la Third street, flânez à la fraîche en admirant artistes et musiciens, puis faîtes un petit tour de grande roue à la fête foraine du Santa Monica Pier.
Oui, vous l’aurez compris, à L.A., il y en a pour tous les goûts !

Attention tout de même aux quartiers réputés mal famés la nuit, comme Venice beach, East L.A., ou parfois Downtown si vous y trainez sans but précis. Si cela vous rassure, prenez un taxi.

 

Pour les fines bouches, rendez-vous dans mon prochain article, autour des bonnes tables de L.A. !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *