Les meilleures villes pour s’expatrier aux USA

Vaste sujet ! Votre choix dépendra d’un statut d’étudiant ou de salarié détaché, de votre situation familiale et de vos moyens. Ne parlons pas d’obtention de visas et d’aides diverses qui méritent d’être développés ailleurs. Ni exhaustif, ni véritablement objectif, voici un TOP 5 dégressif des grandes villes où vous pourriez aimer vivre à l’américaine. Let’s go!

5-Boston

I’m going back to Massachussetts – Bee Gees

A l’échelle des USA, c’est une « petite » ville dont l’agglomération compte tout de même 6 millions d’habitants.
Entre océan et campagne bucolique, c’est la capitale d’un état plutôt progressiste et tolérant. Beacon Hill et Downtown rappellent l’Europe avec leurs briques rouges et North End abrite des quartiers irlandais et italien. A taille humaine, à la fois animée et tranquille, elle regorge d’atouts économiques. On dit qu’elle « est aux biotechnologies ce qu’Hollywood est au cinéma ». Avec 600 starts-up et 58 universités dont Harvard et le M.I.T, c’est une ville étudiante plutôt cool. Les loyers sont élevés mais les petits budgets trouvent des logements abordables à Davis Square, Union Square ou East Cambridge.

 

 

4-Miami

Miami the city that keeps the roof blazin’ – Will Smith

Plages, clubs, blondes incendiaires et décapotables. Ok. Mais au-delà des clichés et du luxe de Miami Beach, la ville offre des ambiances festives authentiques à Brickell, des marchés colorés de fruits et légumes frais à Key Biscayne et une avalanche de Street Art à Midtown. On quitte le vieux quartier art déco de Coconut Grove pour profiter de Coral Gables, plus familial. Côté plage, on préfère Hollywood beach (eh oui !) avec ses petites maisons de bois, aucun building et finalement peu de monde. La Floride sauvage des Everglades n’est qu’à 1h30 de voiture. L’immobilier explose et la colocation rencontre un vif succès. A Miami, le climat est très tropical et l’ambiance toujours électrique.

 

 

3- San Francisco

I left my heart in San Francisco – Tony Bennett

La ville aux 42 collines que l’on arpente en cable cars n’a pas succombé aux sirènes du modernisme à tout crin.
Les hippies vivent toujours dans le Haights, le Golden Gate Bridge révèle toujours sa longue silhouette rouge à travers le brouillard matinal qui enveloppe la baie et les Painted Ladies victoriennes d’Alamo Square sont toujours debout. Frisco est accueillante, large d’esprit et à l’origine de bien des tendances. Les logements sont onéreux dans le centre mais dans la ville qui a inventé le couchsurfing, AirBnB bat son plein. La proximité de Silicon Valley, de Stanford et Bekerley et les salaires élevés attirent beaucoup de français qui sont fort bien accueillis.

 

 

2- New York

I want to wake up, in a city that never sleeps – Franck Sinatra

En mouvement perpétuel…. Big Apple est stupéfiante mais les new-yorkais ne s’étonnent de rien !
C’est une ville de tribus, de communautés qui cohabitent. Une métropole aux 170 langues où la moitié des habitants vient d’ailleurs, où la sophistication côtoie aisément la misère. Jusqu’ici temple du luxe, des medias et de la finance, elle a entamé une mutation prometteuse vers les nouvelles technologies. Les salaires sont moins élevés que dans la Silicon Valley mais tout y est concentré. L’art, la gastronomie, les cultures du monde entier s’y mélangent. New York aime l’argent mais permet aux plus dynamiques d’en gagner. Pour vous loger, visitez d’abord le portail Movin NYC ; en français, il vous aide à chercher quartier par quartier.

 

 

😀 Los Angeles 😀

California dreamin’ – The Mama’s & the Papa’s

320 jours de soleil, les Angelinos bronzés en maillot en février… des embouteillages quotidiens mais une mégalopole qui ne se vit pas sans voiture. L’océan, la montagne et le désert à quelques encablures. La cité des anges est un studio géant à ciel ouvert. Venice Beach et ses canaux, Little Tokyo, le marché chinois de Mitsuwa, le jardin botanique et le lac Baldwin, Los Trancos Canyon et ses maisons de bois colorées. Enfin Hollywood Boulevard et ses étoiles. Je pourrais en parler des heures ! On y rencontre les mêmes écueils pour se loger que partout aux USA mais le dépaysement est permanent et le rêve américain bien présent.

 

Et vous, quelle ville américaine vous tente, vous fait rêver ?

2 Comments on “Les meilleures villes pour s’expatrier aux USA

  1. Super article ! Los Angeles est effictivement la ville qui me fait la plus rêver 🙂

  2. San Francisco, Los Angeles et New York sont les villes où j’aimerais bien m’expatrier si j’avais le choix. J’ai beaucoup aimé les chansons que vous avez mises dans votre article 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *